Mon couplet sur les couches lavables (2/3): comment les choisir ?

Comment choisir?

C’est un des points qui me parait les plus délicats, et qui peut prendre pas mal de temps. Autant je pense qu’au quotidien, le temps de travail supplémentaire par rapport aux jetables n’est pas forcément important, autant le choix des couches me parait primordial, justement pour gagner en efficacité, facilité… et pour ne pas renoncer à cause d’un système mal adapté!

Il existe aujourd’hui (2016) tellement de modèles différents que le choix a de quoi laisser perplexe !

Tout d’abord, c’est comment une couche lavable (CL) ?

Basiquement, comme pour une jetable, elle est composée d’une partie absorbante et d’une partie imperméable. Les deux peuvent être indépendantes ou cousues, complètement ou en partie, et composées de différentes matières. La capacité d’absorption peut être renforcé par des inserts ou boosters.

couche_lavable

Les différents systèmes proposés actuellement sont : couche classique+culotte (voire même lange pour les plus motivés); TE1, TE2 et même TE3.

Il existe aussi des muti-tailles et des tailles uniques (qui s’adaptent par un système de boutons pressions).

On différencie souvent couche de jour ou de nuit. On peut acheter des couches « spéciales nuit » ou plus simplement rajouter des insert pour la nuit.

Tout est déjà bien détaillé sur le grand internet mondial, inutile de rajouter des octets. Je vous invite à regarder par là ou par ici ou encore ici ou bien là.

(Oui, toutes mes excuses, ce sont des liens vers des sites commerciaux, mais il me semble qu’ils proposent des informations assez détaillées. Par contre, commerce oblige, ils font la promotion de leurs produits, donc ne surtout pas hésiter à en consulter plusieurs…)

Critères de choix:

Ce qui me parait important, c’est de s’adapter à vous, votre bébé, votre mode de vie, vos besoins, vos attentes, etc. J’ai tenté de résumer les principaux critères qui peuvent influer sur le choix de tel ou tel modèle.

  • la morphologie de votre bébé

c’est un point que  vous ne pourrez vérifier qu’après la naissance ! Mais en effet, comme pour des chaussures, certaines couches conviennent mieux aux bébés potelés et d’autres à des bébés plus fins. Ce n’est pas tant une question de poids, que de morphologie, de taille, de tonicité… En règle générale, le système [couche+culotte] est le plus adaptable, mais il nécessite plus de temps pour bien le positionner. A essayer, donc.

  • votre capacité/espace de séchage

Certaines couches sèchent plus vite que d’autres. En fonction de la matière, du système de couture employé… Les couches en coton et chanvre seront a priori un peu plus longues à sécher que celles en matières «modernes»: bambou, microfibre, etc. En fait, c’est la partie absorbante qui sera plus ou moins longue à sécher. Les culottes en PUL sèchent très vite!

De même, des TE1 seront souvent plus longues à sécher que des TE2. Le système le plus rapide restant le lange.

Donc, si vous avez un jardin, une buanderie, un espace où vous pouvez laisser sécher vos couches à l’air libre sans problème (ou un sèche-linge), vous pouvez opter pour des couches plus longues à sécher. Si vous êtes dans un petit appartement, n’avez pas beaucoup d’espace… peut-être faudrait-il privilégier les couches à séchage rapide.

Pensez aussi à la quantité de couches à acheter: plus vous en avez, moins vous serez «stressé.e» par le temps de séchage.

  • votre budget

un point délicat?! Si les CL seront au final plus économiques que des jetables, le budget est très variable d’un modèle à un autre.

Le système lange+culotte défie toute concurrence: les langes ne coutent pas chers, ayez en une bonne quantité si vous ne tournez qu’à ça (une vingtaine) ou quelques-uns pour dépanner. Il vous faudra des culottes de protection (de 5 à 10 pour être vraiment tranquille) et le tour est joué. Suit de près le système couche classique+culotte. Il est nécessaire d’avoir de nombreuses couches absorbantes (une bonne vingtaine) mais elles restent bon marché, et vous pouvez aussi les coudre vous même si vous êtes doué.e.s de vos mains.

Le système le plus onéreux sera les TE1: en effet, comme tout est cousu, il faut pouvoir tourner avec assez de changes complets (de 20 à 30). Et une TE1 coute en moyenne 20 €. Donc selon le nombre de couches que vous souhaitez avoir pour être tranquille sans faire des lessives tous les jours, leur temps de séchage… il faut prévoir un petit budget (pour une vingtaine de couches, environ 400€).

Des couches tailles uniques permettent également de bien rentabiliser les achats, mais elles seront plus difficile à adapter les premiers mois.

  • votre sensibilité à l’environnement

oui, les CL sont, de toute façon, meilleures pour l’environnement que des jetables ! Mais toutes les matières ne sont pas aussi écologiques les unes que les autres. Si votre fibre écologique est très forte, mieux vaut privilégier le coton bio ou le chanvre. Si cela n’a pas d’importance pour vous, le bambou et les viscoses suffiront bien. Des détails sur les matières par ici.

A tempérer selon d’éventuelles réactions de votre enfant aux tissus, et à votre capacité de séchage ci-dessus!

Le choix des marques selon leurs engagements, leur positionnement peut aussi vous sembler important, de même que le lieu de fabrication. On n’a pas forcément envie de faire venir ses couches du bout du monde… (ou alors le faire en grosses quantités). Il existent maintenant de nombreuses marques françaises, on n’est plus obligé de commander aux USA.

  • l’utilisation par des tiers

si votre motivation à vous est importante et que vous êtes prêt.e à franchir le cap, quitte à passer 30 secondes de plus pendant le change, il n’en sera pas forcément de même pour les autres: conjoint.e, grands-parents, nounou…

Selon les cas, et la possibilité d’en discuter, de convaincre, ou pas, il peut aussi être envisageable d’adopter un système plus «facile», qui se rapproche le plus de la couche jetable. Les TE1 sont dans ce cas un bon compromis, de même que des TE2 déjà préparées et fournies en quantité suffisante.

  • votre goût !

Évidemment, là, pas de limite! Couleurs, motifs… le choix est très varié. A vous le shopping !

Mon conseil: ESSAYER avant d’acheter !

  • ne surtout pas acheter de pack complet mono-marque avant d’avoir essayé le modèle en question. Sauf si vous appréciez de claquer de 250 à 450€ sans savoir si cela sera utilisé (si vous avez l’âme généreuse, vous pouvez toujours donner vos couches inutilisées à des associations de parents ou à des associations caritatives classiques: Croix Rouge, Secours populaire, Secours catholique…). Certains magasins proposent des packs d’essais de quelques couches. Si on vous propose de vous offrir des CL (ce qui est super sympa!) ou que vous voulez mettre cet achat conséquent sur une liste de naissance et que vous ne savez pas encore ce qui vous convient, préférez plusieurs packs d’essai ou découverte (dans les 30-50€) ou les packs d’essais multi-marques/modèles. Ils sont difficile à trouver car évidemment, chaque marque fait sa propre publicité… En voici cependant un exemple.

    Big box Pop-in Bambou - Brights

    Ça vous tente? Attention, le genre de chose à ne pas acheter avant d’avoir essayer (sauf si vous aimez le risque de mettre 450 €…)

  • Vous pouvez également louer des couches, ce qui permet de tester en conditions réelles!

chez eux (à partir de 3€ la couche pour 15 jours, tarif dégressif pour location de plus grande durée).

ou chez eux (45€ par mois pour un pack complet de plusieurs couches et accessoires)

ou bien aussi chez eux (45 € par mois également pour un pack multi modèles)

ou encore par là (à partir de 40€ pour 10 j pour un lot de couches).

  • Des associations de parents peuvent aussi proposer des séances de présentations et parfois même proposent des «couchotèques». N’hésitez pas à regarder autour de chez vous (c’est souvent plus facile dans les grandes villes, mais on ne sait jamais…). Il y a parfois des publicités en maternité ou chez les sages-femmes/médecins locaux.
  • Vous pouvez aussi trouvez des CL d’occasions sur les sites de revente bien connus. L’avantage est que les couches ont déjà vécues et sont bien rodées. L’inconvénient: peut-être les modèles n’existent-ils plus, donc il sera difficile de les acheter si vous en voulez plus. En règle générale, des modèles similaires devraient tout de même exister.
  • Et si vous avez de la chance, votre entourage (famille, amis…) peut vous en prêter !
  • Sur ce lien, vous pouvez chercher les couches selon de nombreux critères !

Vous pourrez aussi vous perdre sur le grand internet mondial à la recherche de blogs et forum de discussion à ce sujet. Là est à mes yeux le principal danger: on peut devenir accro aux CL !  Le risque de se prendre au jeu et de passer du temps à discuter absorption, pliage de lange, comparaison PUL/laine, décrassage… et à avoir envie de tester des nouveautés! (Porte-monnaie en danger!)

Maintenant que vous vous êtes fait une idée de la partie la plus complexe de la chose, vous êtes sans doute prêt.e pour le moment, plus simple mais moins sexy: le change du bébé !

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mon couplet sur les couches lavables (2/3): comment les choisir ? »

  1. Ping : Mon couplet sur les couches lavables (1/3) : pourquoi? | Une aventure familiale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s