Etre mère et travailler 2/2

Alors comme personne ne lit ce blog, que plus personne n’y écrit d’ailleurs ! mais que ça fait du bien d’écrire, et comme une âme égarée par ici a tout de même réclamée la suite, la voici. Presque un an après mais…

Je ne savais pas comment j’allais faire. Je pense que le cerveau d’une « mère active » développe des capacités qui devraient intéresser les chercheurs(ses) en neurosciences. Je cogite. Je passe mon temps à cogiter. Calculer les horaires des trains pour savoir si j’arriverai avant la fermeture de la garderie/le moment où la patience de l’AssMat va déborder/est-ce que j’ai pensé au repas de la petite+goûter de la grande+ vêtements adaptés à la météo +… Et j’oublie quoi ? Ah oui, moi. Je m’oublie moi, ma gamelle, mes vêtements (rien acheté depuis plus d’un an), la « routine beauté » (déjà essayer de me laver les dents touts les soirs relève de l’exploit). Je m’oublie mais je cogite.

Et l’idée vient. L’idée vient, d’abord rejetée car farfelue, puis se précise, les obstacles sont contournés un à un… et finalement, si, c’est celle-là, c’est la bonne (c’est la seule surtout !).

Donc

1) On appelle la tante adorée qui habite à Paris, dans un appart aux dimensions parisiennes évidemment, mais à Paris (dans le XVIème, ouai!) pour savoir si elle a un peu de place pour accueillir sa nièce chérie (oui! bien sûr, pas de problème) mais aussi deux petites filles pleine de vie (gloups) dont une qui ne dort pas la nuit (re-gloups).

2) On appelle la grand-mère qui habite une autre ville de lumière pour savoir si elle veut bien laisser ses assoc’, cours de yoga et autre rdv avec les copines retraitées pour venir à la Kaaapitale profiter de ses deux furies chéries. (Oui TanteAdorée est adorable et proposait de garder mes filles, mais à plus de 70 ans, et s’étant occupée de ses enfant et petits-enfants, et ayant eu pas mal de merdes malheurs dans sa vie, elle commence à fatiguer quelque peu. Si si son peut avoir des malheurs quand on habite dans le XVIème.)

3) On réserve une chambre Air BnB parce que 4 personnes en plus dans l’appart de Tante Adorée, ça va quand même pas le faire.

4) On demande au boulot si au lieu de payer un hôtel (moche et cher), ils seraient d’accord pour payer une petite chambre AirBnB (plus mignon, moins chère et surtout, à coté de chez TanteAdorée !). Chambre qui sera réservée à mon nom mais occupée par ma mère ! (ne me dénoncez pas!!!).

5) On réserve un billet de TGV pour trois personnes (soi-même car le boulot ne peut pas) et on avance les frais pour se faire rembourser sa place un jour peut-être 3 mois plus tard.

6) On fait les valises en essayant de penser à tout. Parce que autant, moi-toute-seule, je peux m’en sortir avec une tenue de rechange et une brosse à dent, autant, si j’oublie un élément e-ssen-tiel à la survie en milieu hostile (comprendre une chambre qui n’est pas la leur) d’une des filles, c’est le drame!

6) On essaye de gérer avec l’appli de réservation de taxi téléchargée tout juste pour l’occasion, pour réserver un taxi avec des sièges pour enfants ! parce que mince, gare Montparnasse-chez ma tante à 22 h du soir avec 2 gamines et une valise, ben non, je prendrai pas le métro. On paye de sa poche évidemment.

6) On part toutes les trois pour une mini-semaine de foliiiieee! Folie pour moi surtout mais pas dans le sens de shopping et mojito à gogo.

Et finalement tout se passe bien ! Quelques jours parisiens où en fait je me suis levée moins tôt pour aller au boulot que dans ma province; ai peu prendre un petit déjeuner avant de partir !; ai découvert le plaisir de laisser mes enfants à la maison sans avoir à les habiller, stresser, dépêcher de finir le déjeuner…; leur ai dit au-revoir sur le pas de la porte en les sentant heureuses et bien entourées, arriver à se concentrer un peu au travail car on a moins mal dormi que d’habitude.

Et j’ai quand même pris une journée de congé pour faire la touriste à Paris avec mes filles. Après avoir remué ciel et terre, on avait mérité d’en profiter un peu ! (J’ai réussi a éviter la tour Eiffel miniature mais pas les cartes postales!)

Et vous, avez-vous déjà eu des soucis d’organisation pour tout concilier ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Etre mère et travailler 2/2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s